Limoges le samedi 25 janvier 2014

9h30 salle blanqui (derrière la mairie de Limoges)
« Autour du POLT
développer les trains du quotidien pour tous »


Le développement du transport ferroviaire voyageur est une nécessité aujourd’hui reconnue par tous. Mais faute d’une volonté politique forte, victimes d’un sous investissement chronique,
l’infrastructure et le matériel roulant ne répondent plus aux attentes des usagers et des personnels en matière de qualité de service. Il est plus que jamais indispensable et urgent de mobiliser toutes les énergies pour mettre fin à une situation qui pénalise les habitants de nos territoires. Nous pouvons pour cela nous appuyer sur les conclusions du rapport « Mobilité 21 » validées par le gouvernement qui accordent une priorité :

- à l’amélioration durable des réseaux ferroviaires existants afin d’assurer une meilleure
qualité de service, de régularité, de confort, de sécurité pour les usagers permettant à tous les territoires de bénéficier de transports performants.
- à l’amélioration du POLT, ligne TET (train d’équilibre du territoire) qui, desservant trois
régions et trente deux départements, est un axe majeur pour le désenclavement et l’aménagement de nos territoires.
- au maintien et développement de la ligne Bordeaux-Lyon, ligne TET également,
essentielle là aussi pour la desserte de nos territoires.
- au développement des TER, véritables trains du quotidien, adaptés pour irriguer les
territoires et répondre aux besoins des déplacements domicile /travail. Gouvernement, SNCF et RFF doivent maintenant concrétiser ces engagements : l’axe POLT doit faire l’objet d’un schéma directeur national dès maintenant, et une part conséquente du futur programme d’investissements doit être affectée à sa modernisation tant au niveau de
l’infrastructure que du matériel roulant. Moderniser cette ligne, ce sera à coup sûr conforter le réseau TER et l’ensemble des lignes structurantes interrégionales, ce sera insuffler une nouvelle dynamique à l’ensemble du transport ferroviaire voyageur et marchandises.
C’est autour de cette bataille du train pour tous, que se tiendront à Limoges, le samedi 25 janvier 2014, des Assises du Transport Ferroviaire avec la mobilisation de tous les citoyens et usagers qui partagent cet objectif.

Remarques sur la rencontre

la délégation de la CRI : M Bayle, R Gros, S Lafaye, Y Tricart à la sortie de la rencontre

La 1ère remarque faite par B Combe, conseiller technique de F.Hollande ( mais aussi maire de Tulle)

est d'avoir souhaité répondre à la demande de rendez-vous de la CRI ( Coordination des riverains impactés par le projet LGV Limoges-Poitiers) en recevant la délégation de la CRI à l'hôtel Marigny, dépendance de l'Elysée, et non en Corrèze, pour donner plus de solennité à cette rencontre .

 

Les Conseillers techniques souhaitaient nous écouter sur deux grands thèmes : les problèmes soulevés par le projet LGV Limoges Poitiers et les alternatives possibles du point de vue de la CRI

Lire la suite : La CRI à l'Elysée

La SNCF et RFF anticipent les nouvelles orientations du gouvernement Eyrault

La moitié des horaires de trains de la région sera concernée.Ce qui était impossible il y a 6 mois le devient aujourd'hui. Un air de changement venant des ministères souffle sur les directions de RFF et de la SNCF.

La ligne Toulouse-Limoges-Paris va en effet subir une importante rénovation, pour un montant de trois

En visite à Toulouse vendredi 22 juin 2012 pour rencontrer les pouvoirs publics, le président de la SNCF, Guillaume Pépy a expliqué : « Il va y avoir de très gros travaux sur cette ancienne ligne du Capitole ... On s'est suffisamment plaint qu'elle était en mauvais état… Donc, on se félicite des trois années de travaux a u nord de Toulouse, à partir de Saint Jory et du côté du Limousin…

Le hic, c'est qu'il y aura des moments dans la journée où on ne pourra pas circuler sur cette ligne, tellement il y aura de chantiers. » Afin de faciliter les échanges sur cette épineuse question des horaires, un coordinateur vient d'être nommé ; Jean-Michel Bérard, préfet de l'État qui a officié en région Nord Pas de Calais, a désormais la charge de « mettre de l'huile dans les rouages », fait-on savoir à la SNCF.

 

Voilà plus de 2ans que l'association ''Urgence POLT',' dans son mémorandum, a fait la démonstration que cet axe est l’une des trois radiales ferrées dont  la France ne pourra se passer ( les 2 autres radiales Paris-Lyon et la LGV Sud Europe Atlantique arrivant à saturation). Cette ligne POLT constitue un outil majeur d’aménagement du territoire non seulement local mais aussi français et européen. Engager ce travail utile pour nos territoires et notre pays tout entier peut se faire sans attendre. Son raccordement demain à une future LGV Paris Orléans Clermont Lyon concernerait et dynamiserait alors un tiers du territoire national. Cette ligne contribue à desservir 32 départements, 7 grandes métropoles et plus de 3 millions d’habitants qui en dépendent (cohésion territoriale et sociale). Elle comporte 8 carrefours ferroviaires et 4 transversales.

Cette ligne délaissée depuis 40 ans a effectivement besoin d'importantes mises à niveau pour remédier aux problèmes techniques incessants du matériel et de l’équipemen,t et regagner une qualité de service.

Il convient donc d’engager aussi un plan de renouvellement du matériel en faisant preuve d’innovation

avec le double objectif : répondre à l’urgence et s’équiper de trains compatibles avec une future infrastructure à grande vitesse (rames TGV) . Le seuil de délabrement actuel est totalement inacceptable.

 

Il y a 6 mois cette prise en compte était impossible, l'orientation  ''tout pour les LGV'' emportait tous les financements.

La raison gagne donc du terrain, la LVG Limoges Poitiers devient de plus en plus un projet inutile