COMPTE-RENDU Jean-Louis Teytaud (représentant CRI) 

RFF veut faire accepter  le projet LGV Limoges Poitiers par les impactés en les décourageants. Aux impactés on explique que les problèmes qui existent à chaque grand projet ne sont rien dans ce projet qui sert l'intéret général... ( CQFD ) 

Cette réunion mise en place par l’ADE (Association Des agriculteurs  Expropriés) pour les agriculteurs concernés par  les localisations des zones de dépôt de matériaux de déblais en excédent sur les terres agricoles. Ces réunions (celle de Bellac et celle de St-Jouvent) ont été animées par -Jérôme Thomas (RFF), le rôle du représentant de l’ADE se limitant à apporter quelques précisions.

Présents à cette réunion : Une trentaine d’agriculteurs concernés

Généralités :

En préambule, J. Thomas précise que les dépôts de matériaux excédentaires vont représenter une surface de 330 Ha dont 60 à 80 Ha seront définitivement perdus pour l’agriculture.

Lire la suite : REUNION ADE-RFF du 19 Avril 2012 à  Bellac et ST-Jouvent

LGV Limoges Poitiers :

Prise à l'unanimité ce mercredi 28 mars, après un profond débat démocratique. C'est une décision forte et détaillée dans son argumentation.

En première partie une appréciation sur "l'enquête publique annoncée par RFF pour la fin 2012'' qui ne peut plus avoir lieu dans le délai légal de cinq ans (article L 121-12 du code de l'environnement). On constate qu’un nouveau débat public devrait donc avoir lieu pour rendre légale une future enquête publique. Cela impliquerait une nouvelle saisine de la CNDP, puis une longue organisation de ce débat, puis quatre mois de réunions de concertation et d’information. A tout le moins, cela contredit les certitudes exprimées par certains élus quant à la réalisation rapide des travaux de percement de cette LGV

ci joint la délibération →

Juridiquement, un nouveau débat public, conditionnant la poursuite du projet de LGV , n’est possible, par exception, que si « les circonstances de fait ou de droit justifiant le projet ont subi des modifications substantielles » depuis la date du bilan du précédent débat public, précise le même texte. Le Conseil d’Etat, dans une décision du 24 mai 2006, a confirmé le rejet d’une saisine nouvelle de la CNDP à l’égard d’un projet autoroutier. Ce projet ne s'est pas réalisé par la suite.

Lire la suite : La délibération du Conseil municipal de Peyrilhac

Compte rendu : Jean-Louis Teytaud

Cette réunion animée par M. J. Thomas de RFF  sur la commune de Vaulry pour présenter la maquette 3D du tracé sur Vaulry (dernière commune impactée qui n’avait pas eu cette présentation).

Dans la salle,(environ 50 personnes) beaucoup de Vaulry et de Blond.

le phénomène de coupure (photo RFF)

Déroulement de la réunion :

-Dates clefs du projet : M. Thomas annonce que le projet se déroule normalement, le tracé a été validé par le Ministre des Transports et il est maintenant en phase de pré-enquête publique qui est prévue pour l’automne 2012.

Ce point amène une réaction de Yvan Tricart

Lire la suite : REUNION RFF DU 20 MARS 2012 A VAULRY